Ousmane Gaoual sur le cas Ramatoulaye Bah de la Ceni : ‘’elle se comporte en adversaire farouche de l’intérêt de l’UFDG, en défendant son époux’’

0
80

Joint par la rédaction de Médiaguinee, ce mercredi, le député uninominal de Gaoual, Ousmane Diallo s’est prononcé sur le malaise entretenu depuis des jours au sein de la commission électorale nationale indépendante(CENI). Il a aussi évoqué le cas Hadja Ramatoulaye Bah, commissaire à la CENI chargée d’installer des démembrements de la CENI, à Pita et à Dalaba.

 » Les guéguerres de la Ceni n’intéressent que les membres de la Ceni. Nous à l’UFDG, nous considérons que cette institution n’a pas encore eu les personnes aptes à la diriger. Ce sont des intérêts sectoriels, des intérêts financiers qui mettent leurs relations en ébullition« , a réagi Gaoual Diallo.

Parlant de la commissaire à la CENI, Hadja Ramatouaye Bah chargée d’installer des démembrements  de la CENI à Pita et à Dalaba en moyenne guinée, le conseiller politique de Cellou Dalein Diallo de mentionner : « La dame Ramatoulaye  s’égosille comme si elle agissait par transparence dans la conduite des affaires de la Ceni à Pita. Alors qu’elle se comporte en adversaire farouche de l’intérêt de l’UFDG et en défendant son époux (Sila Bah). Elle devrait pas s’offusquer si on l’amenait ailleurs qu’à Pita, c’est-à-dire que le fait de la déplacer de Pita vers d’autres régions, ne devrait l’offusquer. Mais, si elle tient coûte que coûte à rester là-bas, c’est qu’elle a des intérêts personnels à defendre. Maintenant, elle tient mordicus à rester dans cette localité pour pouvoir créer la confusion« .

« Il est indispensable pour nous (UFDG) qu’elle quitte la tête de cette institution dans ces localités, parce qu’elle n’est pas désirable. Parce que son travail n’est pas transparent, elle agit de façon partisane et cela a été dénoncé par notre fédération », ajoute le député.

Plus loin, Ousmane Gaoual de déplorer : « vraiment, pour moi, il faut changer tous les commissaires de la Ceni. Changer la loi sur la CENI pour faire en sorte que la Guinée soit dotée d’une institution respectée et capable de conduire les destinées électorales de ce pays sans conflit ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Lire la suite …

LAISSER UN COMMENTAIRE