Culture : des cadres de la Bibliothèque nationale en formation à Conakry

0
138

La Division des ressources humaines du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique a lancé ce mercredi 25 octobre 2017 un séminaire de formation en vue de renforcer les capacités des cadres de la Bibliothèque nationale, avec pour thème ‘’Gestion et fondement d’une Bibliothèque nationale’’.

L’objectif de ce séminaire de formation, selon les organisateurs, c’est de permettre aux participants d’acquérir à la fois des connaissances et des habilités pouvant les aider à comprendre et à maîtriser toutes les méthodes et tous les outils de gestion administrative et opérationnelle d’une bibliothèque publique sur la base de l’exploitation des ouvrages documentaires.

Pendant une semaine de formation, les participants vont se pencher sur les objectifs pédagogiques sur la base d’une identification et de l’analyse des besoins à travers les points suivants : l’analyse organisationnelle, l’analyse des tâches, comprendre la gestion administrative d’une bibliothèque, comprendre ce que c’est une bibliothèque nationale en termes de mission, organisation et organigramme.

A l’entame de son discours, Mohamed Camara, le directeur général de la Bibliothèque nationale, s’est réjoui de la tenue de cette formation. « Ce que nous souhaiterions, c’est que cette bibliothèque puisse être un bijou pour nous permettre de numériser les bouquins et de pouvoir les monter sur les réseaux afin que la connaissance soit accessible à tous. Une formation continue, c’est ce que je souhaiterais, dans la mesure où, pour acquérir la connaissance réelle de la bibliothèque moderne d’aujourd’hui, la formation doit être continue », a-t-il souligné.

En ouvrant ce séminaire de formation, Aboubacar Molota Camara, le chef de cabinet du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, a précisé aux participants que cette session de formation doit permettre de valoriser le bâtiment de la Bibliothèque. « Monsieur le ministre Bantama Sow me charge de vous dire qu’au sortir de cette formation, il attend des résultats probants dans le secteur de la bibliothèque », a-t-il déclaré, avant d’inviter les participants à l’assiduité et à la curiosité pour comprendre les thématiques de cette formation.

Le chef de cabinet a demandé aux formateurs aussi d’être beaucoup plus compréhensifs, d’être beaucoup plus attentifs et de faire en sorte que ça ne soit pas simplement des prises de note de la part des apprenants mais qu’ils puissent lier la théorie à la pratique.

Yaya Dramé

 628-38-05-76

 

Lire la suite …

LAISSER UN COMMENTAIRE