EXCLUSIF. Pourquoi le gendarme tué à coups de pierre à Bomboli a été appelé Chérif Yansané et non Chérif Soumah…

0
175

Pourquoi les forces de l’ordre ont maintenu le flou autour de la vraie identité du jeune gendarme tué hier lors de heurts à Bomboli, dans la commune de Ratoma ? Pour en savoir plus, Mediaguinee a approché le commissaire Boubacar Kassé, porte-parole de la Police nationale…

« Le vrai nom du gendarme tué c’est Mohamed Chérif Soumah. Vous savez, les gens souvent pour faire le test, ils empruntent les noms d’autres personnes. Donc, c’est ce qui fait qu’il s’appelle Mohamed Chérif Yansané. Il a emprunté le nom Yansané mais c’est un Soumah. Sur ses dossiers, c’est Mohamed Chérif Yansané, selon les informations que nous avons reçues.

Le colosse Chérif Soumah sur le terrain… comme s’il faisait adieu (photo d’archives)

Mais ce que moi je sais de renseignements concordants et de sources  policières,  j’ai échangé avec le colonel Balla Samoura, qui était en relation avec le patron de l’escadron numéro 5 de Wanindara Rails, qui a eu a relater les faits, qui dit que c’est au niveau de marché de Bomboli que le gendarme a trouvé la mort. Puis c’est quoi? Il n’y avait pas de barricade, il n’y avait pas d’embuscade, la circulation était fluide. Mais c’est entre 10 heures -10heures 30, leur présence (les agents de sécurité, ndlr) dans ces lieux a coïncidé à la sortie des élèves du collège Koloma. Comme il n’y avait pas d’enseignants, on les a libérés (élèves) pour qu’ils entrent à la maison et ils se sont retrouvés dans ces lieux au niveau de Koloma au même moment que les gendarmes-là qui venaient dans leur pickup. Irrités,  les élèves ont commencé à jeter des pierres  et comme il y a certains individus, des badauds qui étaient à côté, se sont mêlés à la danse, se sont mis à lapider les gendarmes. Et l’autre (gendarme tué) a reçu un coup violent au niveau de la tête, au niveau de la tempe. Il semblerait que même, sa clavicule a été cassée, donc mort s’en est suivie sur les lieux».

Elisa Camara      

+224 654 95 73 22

Cet article EXCLUSIF. Pourquoi le gendarme tué à coups de pierre à Bomboli a été appelé Chérif Yansané et non Chérif Soumah… est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Lire la suite …

LAISSER UN COMMENTAIRE