Autour du Président, ceux qui ont toujours eu le choix de prévenir, tirent les ficelles des grognes.  

0
57

Dans un pays où d’aucuns s’enrichissent bêtement, d’autres serrent la ceinture et la majorité ne dispose de ceinture à serrer, il va de soi qu’il y aura frustration puis grogne sociale. Dans ce cas de figure, la fonction présidentielle devient une bourse et la parole du Président la spéculation qui permet d’orienter les mises selon […]

Lire la suite …

LAISSER UN COMMENTAIRE