Interdiction des manifestations : Souleymane Keïta n’a pas le même avis que Gassama

0
2592

Alors qu’une manifestation de l’opposition est annoncée cette semaine sur l’autoroute Fidel Castro, le débat sur l’interdiction par le gouvernement de toute manifestation jusqu’à nouvel ordre, divise l’opinion. Pour le ministre en charge de la Citoyenneté,  Gassama Diaby, c’est un recul démocratique.

Souleymane Keita, conseiller chargé de mission à la présidence de la République, que nous avons interrogé, n’a pas le même avis. Ce militant du parti au pouvoir tente même d’expliquer la décision.

« Les manifestations ne constituent pas la seule façon de mener la politique, c’est dommage qu’à tout moment, l’opposition, à travers l’UFDG, organise des manifestations qui ne sont pas d’ailleurs  de nature à préserver un climat de quiétude sociale dans notre pays. Alors que nous avons besoin de cette quiétude pour construire une économie solide et une stabilité politique», s’exprime-t-il au micro de la rédaction de Mosaiqueguinee.Com.

Plus loin,  Souleymane Keita estime que « la loi confère l’interdiction de manifester, lorsqu’on estime qu’à un moment donné les manifestations peuvent susciter des incidents négatifs sur la quiétude sociale”.

Le premier rôle d’un Etat, poursuit-il, c’est d’instaurer l’ordre et la sécurité. “Et si ces manifestations sont de nature à compromettre ces deux éléments essentiels, il y a de belles raisons pour l’Etat de prendre ses décisions », conclut-il.  

Saidou Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE