La SAG donne-t-elle gratuitement l’électricité ? Entretien avec Siné Magassouba, première autorité communale de Siguiri

0
980

Suite aux nombreuses revendications des habitants de Siguiri vis-à-vis de la Société Aurifère de Guinée (SAG), depuis 1996, un accord entre les dirigeants guinéens d’alors et la SAG a permis de desservir  gratuitement cette ville en électricité.

Les récents mouvements de rue signalés dans la contrée de Bouré où se trouve la société ont permis de relancer les débats sur certaines clauses de cet accord peu connu des citoyens. Lors d’une interview accordée à l’antenne régionale de Mosaiqueguinee.com, Sinè Magassouba, le Secrétaire Général chargé des collectivités décentralisées de Siguiri, est revenu sur les contours de cette situation de plus en plus préoccupantes.

« Le courant qui est fourni par la SAG a été donné par le régime Conté depuis 1996. Mais avec la démographie galopante de Siguiri, le courant qu’on a donné ne peut plus servir  en 2018 car la demande est supérieure à l’offre », a-t-il  lancé pour expliquer la genèse des récents remous dans le Bouré.

« Mais, ce courant de la SAG n’est pas un don. C’est le contrat qui existe entre le gouvernement guinéen et la SAG. Les frais sont puisés sur l’intérêt de la Guinée à la SAG  et donnés à la population de Siguiri. C’est pourquoi, la SAG doit prendre toutes les dispositions pour nous satisfaire. Ce n’est pas parce qu’on va pour quémander hein », a expliqué  Sinè Magassouba qui n’a pas donné de chiffres exacts sur la valeur monétaire de ce contrat de fourniture de courant.  « Pas de chiffres mais, c’est à coup de milliards », s’est-il contenté de nous répondre.

Siguiri, Mamadi CISSE/ Mosaiqueguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE