Abdoulaye Bah, rassuré d’être maire de Kindia : «il n’y aura pas de chasse aux sorcières»

0
1476

Le nouveau compromis politique entre la mouvance présidentielle et une partie de l’opposition le 08 août dernier, concédant entre autres, la commune de Kindia à l’UFDG, ne pouvait que susciter de la joie chez Abdoulaye Bah. La tête de liste de l’UFDG aux dernières élections communales qui est désormais sûr de reprendre la tête de la mairie urbaine de Kindia, a reçu notre antenne régionale.

«Aujourd’hui, le gouvernement se réveille d’un long sommeil, nous ne faisons que le féliciter mais féliciter aussi l’opposition qui est restée sur sa position à savoir le respect des lois en Guinée», dit-il.

Sur ses ambitions, Abdoulaye Bah déclare : «Mes ambitions sont très simples. D’abord je me défini comme un nationaliste, c’est en science politique, je pèse mes mots. Cela veut dire que je privilégie l’intérêt des nationaux et l’intérêt national de la Guinée.  Ça veut dire que je vais défendre l’intérêt de la population de Kindia. J’ai été élu sur la base d’un projet de société que Kindia a entendu ici à travers la plateforme qui a été organisée par la société civile, où j’avais fait le résumé du projet de société que j’avais.  Notre marché est fatigué, c’est l’un des plus vilains marchés de la Guinée, il est colonial. On ne mérite pas ça à Kindia. Mes projets touchent toutes les facettes de la vie des humains sur la terre et bien évidemment sur la base du code des collectivités. Nous resterons dans le cadre de la loi».

Question : le maire Abdoulaye Bah va-t-il mener une chasse aux sorcières ?

«Quand Abdoulaye Bah dit qu’il reviendra avec la force c’est qu’il reviendra avec la légitimité. C’est ce que je voulais dire. Nous n’étions pas élus, on a été choisi par un accord politique. En principe, on ne doit pas gouverner sans être élu mais l’accord politique mettant en place les délégations spéciales nous a permis d’être à la commune et j’ai prouvé de quoi je suis capable pour ma ville natale. Donc il n’y aura pas de chasse aux sorcières. Un travailleur ne doit pas être distrait, ne doit pas se lancer sur des pistes inutiles, moi je suis travailleur. Si je me retourne à la mairie c’est pour travailler»

Siba Toupouvogui correspondant régional Mosaiqueguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE