Assemblée nationale : les députés de retour pour se pencher sur le budget de l’Etat

0
501

Ce lundi 13 août 2018, a eu lieu l’ouverture d’une  session extraordinaire de l’Assemblée nationale. Cette session sera essentiellement consacrée à l’examen et à l’adoption de la loi de finances rectificative 2018 et  l’adoption d’un projet de loi sur l’asile et à la protection des réfugiés en République de Guinée. Des membres du gouvernement et d’institutions nationales et internationales ont pris part à cette cérémonie officielle d’ouverture.

Le ministre conseiller du président de la République, auprès des institutions, après avoir exprimé le souci du gouvernement par rapport aux  deux textes, est largement revenu sur l’impact que ces deux lois pourraient avoir sur le progrès et  la crédibilité du pays.

«L’adoption de ce texte (LFR 2018) permettra au gouvernement de procéder aux modifications nécessaires dans l’exécution du budget en cours, conformément aux dispositions de la loi organique relative à la loi de finances. Aussi, le Premier ministre, chef du gouvernement, et son équipe, tout comme leurs collaborateurs, se tiennent à votre entière disposition pour vous apporter tous les renseignements utiles vous permettant d’adopter ce texte en toute connaissance de cause. Le second texte qui est soumis est relatif a l’asile et à la protection des réfugiés en Guinée, qui a toujours été un pays d’accueil des personnes en détresse, d’Afrique et d’ailleurs. Il permettra après son adoption de doter notre pays d’un arsenal juridique fondé sur des instruments juridiques internationaux des Nations Unies, régionaux de l’Union Africaine et sous régionaux de la CEDEAO,  régissant des aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique et d’honorer aussi des engagements internationaux en la matière. Ce texte prend en compte tous les aspects de la protection des réfugiés arrivant en quête d’asile», a-t-il expliqué.

Le président de l’Assemblée nationale, à sont tour, a évoqué entre autres, le débat d’orientation budgétaire organisé il y a quelques jours au parlement. Pour lui, c’est une bonne initiative dans la gouvernance.

«Il ressort clairement que le débat d’orientation budgétaire dont l’organisation est prévue par l’article 15 de la loi organique relative aux lois de finances, repris par le décret portant cadre de gouvernance, renforce les pouvoirs budgétaires de l’Assemblée nationale», indique Claude Kory Kondiano.

A noter que 78 députés sur les 113 inscrits ont pris part à cette cérémonie d’ouverture.

Alhassane Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE